sandrine mariette

~ Factory

Lire, c’est top !

Pour partir à l’aventure avec les mots, voici quatre livres drôles et émouvants destinés aux enfants de 7-9 ans, et aux jeunes lecteurs récalcitrants. Découvrez « Le Livre qui fait aimer les livres », « l’Ile au Trésor », « Supermoyen » , « Le Secret de Garmann »… Lire la suite…

Ajouter un commentaire

Vol au-dessus de Jim Lynch

Remarqué grâce à son roman « A marée basse », Jim Lynch confirme son originalité avec « A vol d’oiseau ». Honoré par plusieurs prix de journalisme, traduit dans neuf langues, Jim Lynch, est aussi reporter pour « l’Oregonian » et vit dans l’Etat du Washington. Son nouvel opus, « A vol d’oiseau », où il livre les dérives et les angoisses de notre société, est de de haut vol. Lire la suite…

1 commentaire

Happy Birthday Mister Tomi Ungerer

Pour ses 80 ans, éditeurs et collectionneurs ont tenu à fêter le parcours subversif et riche (entre 30 000 et 40 000 dessins) de l’illustrateur Tomi Ungerer. Mais le connaissez-vous vraiment… Lire la suite…

1 commentaire

Franz Stangl et moi

Dominique Sigaud livre un roman d’une acuité rare et d’une intensité historique bouleversante sur Franz Stangl, le bourreau de Treblinka, qui envoya 900 000 personnes à la mort. C’est un livre qui se relit et se relit. Rare. Lire la suite…

Ajouter un commentaire

Les ados adorent

Ces trois romans qui révèlent aussi bien les paradoxes de la société, que l’attraction croissante du virtuel, ou l’intérêt qu’ils portent à l’histoire. Lire la suite…

1 commentaire

Annemarie Schwarzenbach suite

Bonjour à toutes et à tous,

recueil de textes d'Annemarie

La Sandrine Mariette Factory tient à remercier vivement les coauteures Dominique Laure Miermont et Nicole Le Bris, du livre « La Quête du réel » (La Quinzaine littéraire/Louis Vuitton) et vous invitent à suivre leur travail toujours aussi pointu et perspicace sur l’œuvre d’Annemarie Schwarzenbach.

Sandrine Mariette

Quelques liens et remerciements.

le site officiel des amis d’Annemarie Schwarzenbach :

http://www.annemarieschwarzenbach.eu/french/actualite2.html

le site du ELLE :

http://www.elle.fr/Loisirs/Livres/Genre/Essai/Voyager-avec-Annemarie-Scharzenbach-La-Quete-du-reel#

un site à suivre :

http://lescarnetsdeucharis.hautetfort.com/archive/2011/08/07/annemarie-schwarzenbach-la-quete-du-reel-une-lecture-de-nath.html

Ajouter un commentaire

Dans la peau d’Annemarie Schwarzenbach

Annemarie Schwarzenbach en 1938.

Qui est Annemarie Schwarzenbach ? Méconnue encore il y a quelques années en France, Annemarie Schwarzenbach, l’un des trois grands écrivains voyageurs suisses du 20e siècle, avec Nicolas Bouvier et Ella Maillart, a en quelques années, produit une œuvre complexe et passionnante. Dominique Laure Miermont, sa traductrice et biographe, en collaboration avec Nicole Le Bris, spécialiste de l’œuvre d’Annemarie Schwarzenbach ont rassemblé articles, lettres, photographies…, qu’elles ont présentés et annotés dans un livre exceptionnel et passionnant « La Quête du réel » (La Quinzaine littéraire-Louis Vuitton). Et c’est une autre Annemarie Schwarzenbach que l’on découvre, une journaliste exigeante et perspicace (elle a signé plus de 300 reportages), une femme engagée, un écrivain en quête, une photographe avertie… Interview de Dominique Laure Miermont et Nicole Le Bris. Lire la suite…

Ajouter un commentaire

NON à la VIOLENCE contre les FEMMES

  • Environ 70% de femmes sont victimes de violence au cours de leur vie.
  • 1 femme sur 5 est victime de viol ou de tentative de viol au cours de sa vie.
  • Entre 500 000 et 2 millions de personnes sont l’objet de trafic chaque année. Les femmes et les jeunes filles représentent 80% des victimes identifiées.
  • Entre 100 et 140 millions de jeunes filles et de femmes ont été victimes de mutilations génitales.
  • En RDC, au moins 200 000 cas de violence sexuelle ont été répertoriés depuis 1996.

Affiche réalisée par Simona Cunéo

Le Centre régional d’information des Nations Unies en Europe occidentale (UNRIC), en partenariat avec la nouvelle agence des Nations Unies ONU-Femmes, la campagne Tous Unis pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et les grands quotidiens européens, lance une campagne d’affiches afin de sensibiliser le public et de dénoncer la violence contre les femmes qui est intolérable et évitable.

Le concours d’affiches est ouvert à tous les citoyens européens. Nous demandons aux européens, professionnels et non professionnels de créer une affiche qui dit “Non à la violence contre les femmes”.

L’affiche gagnante sera sélectionnée par un jury d’experts. Le vote du public est ouvert à tous les citoyens du monde.

Pour voter et voir les autres affiches

http://competition.create4theun.eu/entries?page=1

La SMF vote pour Simona Cunéo :

http://competition.create4theun.eu/entry/172000?=f27bxf

Ajouter un commentaire

Pour les fans du coloriage, Yves Saint Laurent, Soledad Bravi, Alex Sanders…

Alex Sanders en pleine forme

vous proposent  cinq albums à vous ravir la rétine. Celui que toutes les stylistes en culotte courte et les mamans folles de mode vont adorer « Cahier de coloriage » (p’tit Glénat) sur Yves Saint Laurent. S’inspirer d’un modèle authentique du créateur pour le redécouper, lui attribuer les tons de la palette d’origine, l’enrichir d’accessoires ou de motifs fantaisistes… autant de possibilités d’envisager le coloriage comme une activité élégante, qui permet de découvrir l’héritage d’Yves Saint Laurent. Une nouvelle collection à L’Ecole des Loisirs, Une histoire à colorier, va plonger les plus jeunes dans les univers graphiques de Soledad Bravi « La Girafe jaune, le crocodile vert, le cochon rose et le perroquet rouge », d’Alex Sanders « De toutes les couleurs »,  de Ramadier et Bourgeau « Bobo Lapin », de Jean-Marc Ballé et Lucie Phan « Tout n’est pas noir et blanc ». Pour ce dernier, il faut se servir de crayons, mais aussi de craies, car le fond noir est une métaphore originale du tableau noire. Comme ce sont de très beaux albums cartonnés, les feutres, la peinture à l’eau… sont les bienvenus.  L’histoire guide le coloriage, l’encadre, en lui livrant des combinaisons chromatiques possibles. La récurrence des personnages donne vraiment l’impression d’illustrer un récit, de prendre le livre en main, d’en faire un espace de création, les gosses adorent. Et, c’est vrai que la solidité du support, ce cartonnage épais, fait croire davantage à un authentique effort pour le dessinateur en herbe. C’est le printemps, la lumière est belle, vive le coloriage.

Sandrine Mariette

Ajouter un commentaire

welcome Domino

Bienvenue à Domino qui va donner un coup de verbe à la Sandrine Mariette Factory. Pour fêter son arrivée, un extrait du film « Domino », de Tony Scott.

LadyIG

Ajouter un commentaire